L'ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES,
RÉGULATIONS, SUPERVISIONS.

L’analyste invite à relire le texte des événements pour y maintenir ouverte une interrogation sur soi en situation de travail, se déprendre des tensions psychiques et des affects pathogènes, adopter une juste distance et préciser sa posture professionnelle.

L’analyse des pratiques favorise le déploiement des compétences professionnelles et personnelles en intégrant à la pratique une triple perspective éthique :

Une éthique du sujet, dans la mesure où l’investissement du professionnel est la trace de son désir

Une éthique du travail d’équipe, respectueuse de la diversité et de la complémentarité des places, des rôles et des personnes

Une éthique du projet institutionnel, de l’Établissement ou du Service, qui fixe les missions et dessine le cadre et le sens général de l’action.

L’analyse des pratiques se déroule à rythme régulier et dans un cadre de totale confidentialité.

LES FORMATIONS

Le CEDREIPS réalise à la demande des formations continues relatives à ses champs de compétences et d’interventions. Par exemple :

Le développement psychoaffectif, sexuel et relationnel de l'adolescent et la prévention des risques.

La réflexion éthique au sein des établissements.

LE COACHING DE CADRES ET DE DIRECTEURS

Le coaching de cadres et de dirigeants est un accompagnement individuel et personnalisé qui permet d’envisager le développement de savoir-être et de savoir-faire mobilisables dans le cadre de l’exercice de fonctions et de responsabilités d’encadrement et de management.

Une analyse de la situation est établie avec la personne concernée et sa hiérarchie, et donne lieu à une définition partagée et contractualisée des objectifs de progrès.

L’intervenant est soumis à la confidentialité.

L’articulation de nos expériences de psychologue clinicien et de directeur nous permet d’offrir une rigueur d’analyse et de guidance aux personnes et organismes qui nous sollicitent.

LA MÉDIATION ET LA GESTION DES CONFLITS

La médiation est une méthode et une technique au service des acteurs. Malentendus, tensions et conflits peuvent embarrasser le quotidien au point qu’il est difficile d’utiliser des ressources en interne pour trouver une solution, d’autant qu’elles-mêmes peuvent être aussi concernées. Il est alors nécessaire de « faire un pas de côté » avec un tiers qui appréciera la situation puis, avec l’assentiment des personnes, les engagera dans un travail de médiation.

La médiation est un outil, ce n’est pas une fin en soi. Elle ne propose pas de solution. Elle met les personnes volontaires au travail et voit avec elles comment trouver un équilibre. Elle vise à rétablir des relations « suffisamment bonnes ». A l’issue de ce travail, un protocole peut être rédigé et signé par les personnes : ce protocole est une feuille de route avec des échéances.

Le médiateur n’intervient que s’il a un double mandat : le premier mandat est donné par l’autorité qui est la plus extérieure à la situation ; le second mandat est recherché auprès des personnes en difficulté. Seul le médiateur peut juger si les conditions sont réunies pour organiser une médiation.

Une journée souvent suffit et se déroule selon des règles précises. En général, ce travail se déroule avec deux médiateurs. Les médiateurs respectent une clause de confidentialité.